Association Calédonienne pour l’Animation et la Formation

+687 28.15.05

acaf@acaf.nc

11, rue des frères Vautrin

Noumea

Lundi au vendredi

08:00 - 16:00

DEJEPS

Inscriptions

Pas de formation prévue en 2020.

Les aides possibles à la formation

Renseignements

Téléphone : 28 15 05 – Email : acafsapeta.l@gmail.com
Secrétariat : Sapéta Loko
Chargée de la formation professionnelle : Diane Moutoussamy

Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport

spécialité « animation socio-éducative ou culturelle »
mention Développement de projets, territoires et réseaux

Diplôme délivré par la Direction de la Jeunesse et des Sports de Nouvelle Calédonie

Présentation

Cette formation s’adresse à un public déjà engagé dans l’animation, de futurs responsables / coordinateurs de projet socio-éducatif, socio-culturel ou social. Ils exerceront leurs activités auprès des collectivités territoriales (service jeunesse, service animation,…), des maisons de quartier,  des associations d’éducation populaire, des résidences pour jeunes travailleurs, des maisons de retraite, des maisons d’accueil spécialisés, …

La dernière formation a eu lieu de septembre 2018 à décembre 2019.

Objectifs

A l’issue de la formation, les stagiaires auront développé les capacités et les compétences liées aux fonctions de coordinateur ou de responsable de projets et de service ou d’intervenant social dans les structures spécialisées.

La possession du diplôme atteste des compétences suivantes :

– Élaborer et conduire la mise en œuvre de projets d’action dans le cadre des valeurs de l’éducation populaire,
– Participer au diagnostic du territoire d’intervention de son organisation,
– Organiser le travail partenariat et le développement de réseaux,
– Utiliser les outils d’analyse de la gestion financière d’une organisation,
– Organiser la mobilisation des moyens humains, financiers et matériels,
– Mettre en œuvre des démarches participatives,
– Accompagner l’implication des bénévoles,
– Conduire des interventions de formation au sein d’une équipe.
– Évaluer les actions conduites

Validation

DEJEPS (Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport), titre homologué au niveau 5. Reconnu par la fonction publique territoriale.

Organisation générale

Formation alternant des périodes en centre de formation (1 semaine par mois) et des périodes en situation professionnelle (lieu d’emploi ou de stage) en tant que coordinateur de projet.

Cycle de 16 mois (546h en centre de formation). 

Lieu de la formation

La formation aura lieu principalement à l’ACAF à Nouméa. Des modules de formation sont également prévus sur l’ensemble du pays, notamment en Province Nord.

Démarche pédagogique

Privilégiant le monde professionnel et la réalité du terrain, la démarche pédagogique alterne apports de contenus et pratique sur le terrain professionnel.

Cette dynamique de formation, renforcée par l’utilisation de méthodes actives et participatives, favorise l’acquisition des capacités professionnelles attendues.

Un positionnement avant l’entrée en formation permettra d’individualiser les parcours de formation de chaque stagiaire (allègements éventuels de contenus,…).

Cela peut permettre également de compléter par la formation des compétences déjà acquises par la voie de la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

Chaque stagiaire bénéficie d’un suivi individualisé par l’équipe pédagogique.

Contenus prévisionnels 

Les heures en centre de formation sont réparties en quatre unités de formation afin de faciliter l’individualisation des parcours.

UC1 : Concevoir un projet d’action

* Analyser les enjeux du contexte socioprofessionnel
* Formaliser les éléments d’un projet
* Définir les moyens nécessaires à la mise en œuvre du projet d’action

UC2 : Coordonner la mise en oeuvre d’un projet d’action

* Animer une équipe de travail
* Promouvoir les actions programmées
* Gérer la logistique des programmes d’action
* Animer la démarche qualité

UC3 : Construire des démarches pédagogiques dans une perspective socio-éducative

* Définir les cadres de  ses interventions pédagogiques
* Conduire des interventions pédagogiques au moyen d’un support
* Encadrer un groupe dans le cadre de ses interventions pédagogiques
* Conduire des actions de formation

UC4 : Animer en sécurité dans le champ d’activité

* Mobiliser des ressources techniques propres au champ d’activité
* Réaliser les gestes professionnels relatifs au champ d’activité
* Anticiper les risques juridiques et techniques dans le champ d’activité

Public visé et conditions d’accès

Formation ouverte aux salariés, patentés, demandeurs d’emploi.

Conditions d’accès :

– être âgé(e) d’au moins 18 ans
– soit être titulaire d’un diplôme de niveau IV dans le champ de l’animation,
– soit être titulaire d’un diplôme de niveau III inscrit au RNCP,
– soit attester d’un niveau de formation correspondant à un niveau IV et se prévaloir d’une expérience d’animation de 6 mois,
– soit justifier de 24 mois d’activités professionnelles ou bénévoles correspondant à 1 600 h minimum,
– réussir les tests de sélection organisés par l’ACAF.

Le dossier d’inscription comprend les pièces suivantes :

  • Le dossier d’inscription normalisé avec photographie
  • les copies de l’attestation de recensement et du certificat individuel de participation à l’appel de préparation à la défense pour les français de moins de 25 ans
  • l’attestation de formation aux premiers secours (PSC 1)
  • la ou les attestations justifiant de la satisfaction aux exigences préalables fixées par l’annexe relative à la mention :

L’inscription n’est effective qu’après la réussite aux tests de sélection.

Coût et financement

Coût pour un parcours de formation complet avec les 4 UC : 1 950 000 F.

 Les aides possibles à la formation

Modalités de sélection et d’inscription

Tous les candidats doivent impérativement retirer un dossier de candidature auprès de l’ACAF et le retourner dûment complété.

Après validation des exigences préalables à l’entrée en formation, le candidat est invité à passer les tests de sélection (écrits et oraux).

L’épreuve écrite est basée sur la capacité à argumenter et rédiger à partir d’un texte (note de synthèse et question de réflexion).

Les épreuves orales sont composées d’un débat collectif et d’un entretien individuel de motivation portant sur le projet professionnel, les motivations d’entrée en formation et les conditions de faisabilité matérielle (financement, ressources, transport, hébergement, repas, .etc.).

L’entrée en formation se décidera ensuite sur dossier pour les personnes sélectionnées. Une convention de formation sera alors signée entre l’ACAF, l’employeur ou la structure de stage, le financeur éventuel et le stagiaire.